Activités

La Turquie après le coup d'État manqué

21/12/2017
Ce jeudi 21 décembre 2017 de 12h à 14h, à la WBi, déjeuner-débat avec notre partenaire le GRIP et le soutien de la WBi, sur

La Turquie après le coup d'État manqué

 
La tentative de coup d’État de juillet 2016 en Turquie présente un caractère paradoxal. Bien qu’avortée, elle a mis fin à l’âge d’or du parti AKP qui, depuis 2002, exerçait le pouvoir sans discontinuer en s’appuyant sur une majorité solide, une popularité croissante, une politique économique efficace, et un rapport de force avec les autres acteurs de la vie politique qu’il tournait de plus en plus à son avantage. Toutefois, elle constitue également ce "cadeau de Dieu" qu’évoquait le président Erdogan, une opportunité historique qui doit permettre à l’AKP d’accélérer la transformation en profondeur des institutions, afin de faire émerger un système politique qui consacre son hégémonie à travers un déséquilibre des pouvoirs.
En effet, le passage d’un système parlementaire à un système présidentiel fort constitue la pierre angulaire du projet de transformation de l’État, que l’on voit se dessiner clairement bien avant la réforme constitutionnelle d’avril 2017 avec l’instauration de l’élection du Président au suffrage universel direct. Ce changement de système politique s’établit cependant dans un cadre particulier qui lui donne une signification tout autre : celui de l’état d’urgence, proclamé au lendemain du coup d’État manqué, dont les dispositions exceptionnelles permettent de neutraliser, démanteler et dissuader les forces d’opposition au gouvernement. L’exercice des pouvoirs conférés par l’état d’urgence s’effectue enveloppée d’une rhétorique populiste et nationaliste, qui promet de grandir la nation en la purgeant de ses traîtres tout en la présentant comme constamment menacée par les intrigues de l’étranger. 
 
Avec:

  • Robert Anciaux, politologue, professeur émérite à l’ULB, spécialiste du Moyen-Orient et de la Turquie. Il a notamment publié "Turquie"  aux éditions de Boeck, paru en 2017. 
     
  • Léo Géhin, chercheur au GRIP, qui présentera son nouveau Rapport sur la Turquie.

Inscriptions via publications@grip.org ou par sms au 0471/682.689

 

 

Inscription à notre bulletin d'information