Activités

Les Nations Unies et les opérations de paix : réforme ou marginalisation ?

28/04/2015

Un déjeuner-débat pour mieux comprendre l'actualité

Les Nations Unies et les opérations de paix : réforme ou marginalisation ?

WBI – 28 avril 2015 - 12-14 heures 

 

Critiquées, mais de plus en plus sollicitées par la Communauté internationale, les opérations de maintien de la paix des Nations Unies font très souvent la « Une » de l’actualité internationale parfois même au détriment de la visibilité des autres actions onusiennes au quotidien.

Pour mieux comprendre les enjeux et répondre à nos nombreuses interrogations, deux spécialistes de la question font le point sur la question :

-Victor Angelo, Ancien Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies

-Michel Liégeois, Professeur à l'UCL, membre du Centre d'Etude des Crises et des Conflits Internationaux (CECRI-UCL) 

: Wallonie-Bruxelles International - 2, Place Sainctelette, 1080 Bruxelles

Quand : Mardi 28 avril 2015 de 12h00 à 14h00

 

Inscriptions : Entrée libre mais inscription nécessaire avant le 27 avril 2015  info@apnu.be ou par sms au 0471/682.689 

La conférence est organisée par l'Association pour les Nations Unies (APNU) avec le soutien de Wallonie-Bruxelles international (WBI) et du Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité (GRIP).

PHOTOS DANS LA GALERIE.

-----------------------

Imaginé en 1948 sous le mandat de Dag Hammarskjöld, le concept des opérations de maintien de la paix des Nations Unies puise sa légitimité au sein des chapitres VI, VII et VIII de la charte de l’Organisation.

Depuis  cette date, plus de 70 missions ont été déployées toutes chargées de répondre à des situations de crises. La mise sur pied de ces opérations a dû s’adapter non seulement à l’évolution des différents types de conflits et de la situation internationale, mais également à la volonté politique des Etats membres des NU.

Souvent critiquées pour leur manque de réactions, voire leur inefficacité, force est de constater que l’organisation de ces missions se heurte toujours aux mêmes obstacles : difficulté de réunir rapidement les moyens humains et logistiques ; difficultés financières ; difficultés de coordination et de chaîne de commandement ; règles d’engagements…

Sous l’impulsion du Secrétariat des Nations Unies, différents groupes d’études de haut niveau ont été chargés de faire des recommandations pour adapter et moderniser le déploiement d’opérations de plus en plus complexes.

A la suite du rapport Brahimi de 2000, une série d’études et de recommandations visant différents secteur du Maintien de la paix ont été formulées sur base des expériences de terrain.

C’est dans même esprit que le 22 janvier 2015, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé la nomination d'un Groupe consultatif  de sept experts sur l'examen du dispositif de consolidation de la paix des Nations Unies. Ce Groupe se livre actuellement à l'examen de plusieurs pays (Burundi, République centrafricaine, Sierra Leone, Soudan du Sud, Timor Leste).  Ses conclusions et recommandations seront soumises prochainement au Secrétaire général qui les transmettra à l'Assemblée générale et au Conseil de sécurité.

 

Pour plus d’informations sur la réforme des opérations de maintien de la paix :

http://www.un.org/fr/peacekeeping/operations/reform.shtml

 

 

 

Inscription à notre bulletin d'information